Ma vie en 50 nuances de Grey…

Je me souviens de ce film fascinant sur lequel j’étais tombé par hasard, sur Arte : Good Hair, de l’acteur comique Chris Rock, et qui traite de la complexité pour les femmes blacks, de l’entretien de leur chevelure, et au-delà de ça, du besoin de transformer leur chevelure. NB : j’en parle mal, c’est un très bon documentaire, allez le voir !

Je me souviens avoir eu cette réflexion sur l’importance de la chevelure dans l’affirmation de soi. Certes tu ne choisis pas ta nature de cheveux (et je sais de quoi je parle en digne héritière du cheveu-fin-plat-mou), mais tu peux décider d’en faire une arme, une carapace, une provocation, ou encore une curiosité. Bref, tu peux choisir d’affirmer, de t’affirmer à travers tes tifs !
Se raser la tête, décider de ne plus se coiffer pour avoir des dreadlocks, refuser de se teindre les cheveux, lorsque les cheveux blancs commencent à arriver, arborer une coupe afro… sont autant de symboles d’assurance et de déclaration de qui l’on est.

Je me souviens que jeune adolescente, j’avais 3 « projets capillaire » à réaliser dans ma vie (oui, j’étais futile à l’époque! :))
Number 1: avoir une coupe à la garçonne . Fait ! Durant mes années londoniennes, je suis passé d’un carré court à une garçonne, avec aussi, un changement du blond au noir corbeau, ce dernier choix de couleur n’ayant pas été le meilleur de mes choix !
Number 2 : Avoir des dreadlocks. Je considère les dreadlocks comme l’aboutissement ultime du « Faites comme vous voulez, moi, c’est ainsi, que je désire vivre ma vie. » . C’est l’affirmation ultime du refus de rentrer dans le moule, et qui demande du courage que malheureusement, je n’ai pas eu… Après euh… je n’entame que la 2ème partie de ma vie, rien n’est perdu ! (Ahaha, je vois déjà l’Homme qui sue en lisant ces lignes!)
Number 3 : Acceptez lorsque les cheveux blancs arrivent, de laisser la neige envahir la surface ! Et c’est donc ce que je vis depuis 1 an environ.

Je me souviens de mon 1er cheveu blanc, vers 25 ans. J’avais toujours cette admiration pour ces femmes tellement classes aux cheveux gris ou blanc, mais à 25 ans, j’étais juste dégoutée ! Encore en construction professionnelle, personnelle, trop de choix, d’envies pour être posé, et ressembler à ces femmes que j’admirais, mais qui étaient des femmes avec un grand F! Je ne voulais pas de ce cheveu blanc, là maintenant tout de suite !

Je me souviens des litres de flacons de coloration qui sont passés sur mes cheveux, de leur picotements sur ma tête au début, de leur odeur trop forte, qui pique le nez et les yeux, du réveil programmé sur 30mn, et des magazines lus sur le rebord de la baignoire en attendant que ça passe…enfin ça c’est quand tu n’es pas maman/épouse, parce qu’après bien sur, lire un magazine 30mn sur le rebord de la baignoire, c’est un luxe que tu pleures d’avoir perdu, et tu te retrouves donc avec ta colo sur la caboche en train de passer l’aspirateur, tout en ramassant la serviette mouillée du petit dernier, abandonnée, on ne sait pourquoi au milieu du salon, et en te frayant un chemin du bout des tongs à travers les constructions de Lego de la plus grande !

Je me souviens de tout ce temps perdu, et de cette inquiétude inlassablement de retour chaque mois : « Mince, ça se voit là ! Faut que je fasse mes racines… »

Et puis je me souviens d’en avoir parlé un peu, comme ça, à l’Homme, d’avoir cherché des articles sur le Net, de mettre dit « Hey! cet été, c’est la mode du gris pour les cheveux ! », d’avoir réfléchi à pourquoi je me colorais vraiment les cheveux…

Je me souviens de mettre décidé. « Je ne veux plus colorer mes cheveux. En tous cas, je ne veux plus coloré mes cheveux pour cacher mes cheveux blancs.  Je veux exister telle que je suis, et telle que je me vois belle. Je ne veux plus me colorer les cheveux, pour donner à la société, aux autres, une image de moi qu’ils désirent avoir. J’ai 42 ans, je me sens belle, je me sens jeune, je me sens plus sure de moi, que je n’ai jamais été dans ma vie, j’ai des cheveux blancs, qui racontent qui je suis, qui me font un halo de douceur autour du visage, et qui correspondent à ce que je veux montrer aux autres. »

Je me souviens de la peur de l’Homme : « Mais c’est un renoncement à prendre soin de toi, ou quoi ? »

Je me souviens de l’étonnement de l’entourage amis-famille, version bienveillante : « Oh ! tu t’es fait des mèches grises, ça te va super bien ! » et version malveillante : « Tu t’es coupé les cheveux ? Mais ! tu n’as pas fait de couleur ? ? ? » … jalousie, quand tu nous tiens;)

Je me souviens surtout que depuis cette décision, chaque mois, j’ai vu dans le miroir la méche, puisque pour l’instant, il s’agit d’une grande mèche , s’agrandir, pousser et prendre sa place autour de mon visage, et que je me suis sentie plus forte à chaque fois, car je me suis sentie OSER être MOI.

Publicités

2 réflexions sur “Ma vie en 50 nuances de Grey…

  1. Bravo!
    J’y pensais justement ce matin en me disant « tiens je dois prendre rv pour les racines… » et j’ai regardé la vidéo de Magali The Mouse à ce sujet et j’étais presque convaincue…et j’ai hésité en me disant « oui mais sur cheveux frisés tu va vite virer : « Madame Mim »… Et puis cette période entre deux si difficile…
    En plus j’ai l’impression que l’entretien des cheveux blancs est plus difficile si on veut éviter le côté « grisâtre négligé »…
    Je n’ai toujours pas pris de décision: demain je file chez le coiffeur ou pas…???
    Belle soirée à toi en tous cas.

    Aimé par 1 personne

    1. Coucou Béatrice lise, tu sais ce qui est drôle, c’est que Magali the Mouse habite mon village ! Pour ce qui est du fameux choix… l’important est que tu te sente bien. Et tu n’es pas obligé de décider la tout de suite. Il faut que l’idée chemine et cela prend parfois du temps, alors ne te mets pas la pression. Zenitude profondeur oblige !
      Tiens moi au courant. Biz biz
      Lauranne

      Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s