Les jours qu’on voudrait gommer…

Encore un de ces jours, où la patience me manque.

Encore un de ces jours, où je n’ai pas assez dormi, parce que j’ai du me lever 3 fois, pour gérer une couette tombée, un cauchemar, plus ou moins avéré, ou un pipi inattendu, et qu’à chaque interruption, je mettrais 1 heure à retrouver le sommeil.

Encore un de ces jours, où je n’arrive plus à faire passer mes enfants avant.

Encore un de ces jours, où je n’ai pas eu la force de continuer à répéter « Mets tes chaussures », une onzième fois, sans m’énerver.

Encore un de ces jours, où je crie.

db4485087591ec4f78dd3e9a020ded86.jpg

Encore un de ces jours, où je stresse en entendant leurs chamailleries dans la chambre, qui s’amplifient.

Encore un de ces jours, où je culpabilise, en me disant que je ne suis pas une bonne mère, que les autres sont plus abouties que moi, et que mes enfants ne méritent pas ça.

Encore un de ces jours, où j’ai le sentiment d’avoir tout gâché, et de devoir recommencer à 0.

Et pourtant…. il y a des jours, où je suis si calme.

Il y a des jours, où je n’élève pas la voix.

Il y a des jours, où je répète inlassablement, stoïquement et avec persuasion « Mets tes chaussures ».

Il y a des jours, où je prends le temps d’organiser une activité avec mes enfants.

Il y a des jours, où je fais des têtes de clowns, jusqu’à ce qu’ils me supplient d’arrêter parce que « NAN ! Arrête ! Maman! C’est tellement drôle que j’arrive plus à respirer !!!!! »

Il y a des jours, où l’on mange dans le calme, en parlant de la journée à l’école.

Il y a des jours, où je n’envoie pas dans la chambre, lorsqu’une crise se déclare, et où je prends l’enfant dans mes bras pour le calmer doucement en le berçant.

Il y a des jours, où l’on danse tous les 3, comme des fous.

Il y a des jours, où je leur lis une histoire entière en faisant les voix de tous les personnages.

Il y a des jours, où je propose de faire un jeu/une activité/un gâteau, avant qu’ils ne demandent.

Alors, aujourd’hui, à la sortie de l’école, j’irais vous chercher avec le chien, pour vous faire plaisir.

Pour le goûter, ce sera gâteau au chocolat, pour vous faire du plaisir.

On restera un moment à jouer et papoter, dans le jardin, avant d’aller à la douche, pour vous faire plaisir.

Si vraiment vous insistez… on zappera la douche ! Pour vous faire plaisir.

On finira les coloriages de Pâques ensemble, pour vous faire plaisir.

On mettra le dessin, un peu plus longtemps, pour vous faire plaisir.

On mangera une pizza, pour vous faire plaisir.

Avant d’aller se coucher, on fera un câlin dans mon lit, pour vous faire plaisir.

Et je mettrai mon nez dans vos chevelures, je respirerai très fort, l’odeur de vos crânes chauds… et je serai bien… on sera bien.

Publicités

8 réflexions sur “Les jours qu’on voudrait gommer…

  1. « La vie n’est pas un long fleuve tranquille » comme dirait l’autre et c’est normale galérer à rester à flot. Courage à toi pour ces terrible-two… Moi je suis en plein dedans et j’ai du bien mal à maintenir le cap et à ne pas couler… (t’as vu un peu la métaphore filée comme je suis une poétesse^^)

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s