Quand la femme n’est plus au foyer…

Envie de faire un petit bilan, 1 mois après ma reprise de travail, comme pour tourner définitivement la page “maman à la maison” et témoigner aux autres mamans (et papas) qui savent que CE jour arrivera sans doute, celui où l’on redevient non pas actif, car ça, on n’a jamais cessé de l’être ;), mais salarié.

35.dilemmedelareprise-e1428134063378[1]

Pourquoi reprendre?

L’idée s’est vraiment imposée à la rentrée, après l’avoir évoquée plusieurs fois avec l’Homme. Mais tout me semblait compliqué: Entre, mon refus clair de retourner dans le milieu professionnel où j’ai passé les dernières années de ma carrière, et donc “que vais-je faire?”, mes craintes de laisser les enfants de longues heures à la garderie et au centre de loisirs , et toute une organisation à revoir, le projet me semblait pharaonesque! Et pourtant, cela semblait inévitable et quelque part salutaire…

Alors, reprendre parce que: bien sur financièrement, mais pas que… retourner dans le monde du travail, avec sa hiérarchie, et donc y prendre place, retrouver un système de reconnaissance. Quand tu es à la maison, personne ne viendra te dire que tu fais du bon boulot. Il faut que tu es assez de recul (tellement simple!) sur toi-même pour voir que les progrès que font tes enfants, c’est ça le meilleur baromètre sur la qualité de ton travail. Retourner dans le monde du travail pour avoir des relations avec d’autres adultes, collègues, clients, fournisseurs, peu importe. Parler avec des enfants toute la journée, peut parfois, selon l’âge des minipouces, être pesant. Cela étant, il m’arrive d’avoir des conversations absolument fabuleuses avec mes enfants, qui valent 10 conversations avec un adulte! Mais ça c’est une autre histoire…

Et bien sur, reprendre aussi, pour avoir un salaire à la fin du mois. Quel bonheur de voir son travail rétribué et donc estimé.

concrètement, la reprise, ça change quoi?

Alors évidemment, par définition, c’est change toute l’organisation, qui doit être pensé et réfléchi en amont… et en adéquation avec le planning de l’Homme!

Dans notre cas, les changements s’effectue le soir, puisque c’est l’Homme qui va maintenant chercher les enfants à la garderie, et qui les prends en charge jusqu’au coucher.

Egalement, le mercredi après midi, rime maintenant avec centre de loisirs (ce fut une grande découverte pour les enfants qui sont jusqu’à présent ravis, et grande angoisse pour moi, qui maintenant suis rassurée!).

Enfin, les prochaines vacances et les autres se passeront également au centre.

Alors, oui, c’est un gros changement pour tout le monde:

  • Les enfants qui passent plus de temps à l’extérieur de la maison, voit moins maman, mais beaucoup plus papa.
  • – L’Homme qui passe moins de temps au boulot, et plus avec ses enfants, et découvre, les joies de la sortie d’école (“Attention, les voitures! Non,on ne coure pas dans le parking! Comment ça, tu voulais rester encore à la garderie?”) , celles de la douche du soir (“Non, pas le pommeau de douche sur papa! Oui, tu joueras après, mais maintenant, c’est la douche! C’est moi, ou il fait super chaud, dans cette salle de bains?”) ou encore, les joies du repas (“pour la 4ème fois, j’ai dit A table! Mais d’habitude, tu en manges de ça, pourquoi tu dis que tu n’aimes pas? Attention, tu vas renverser ton verre!”)

C’est d’ailleurs amusant et troublant de me retrouver en lui, depuis que les rôles se sont inversés, lorsque je rentre le soir, et que je le retrouve, le cheveu hirsute, le regard abattu, l’énergie au plus bas, mêlé à une tension nerveuse, qui fait tenir, prêt à exploser à la moindre étincelle… C’était moi, il y a encore un mois… égoïstement, ça me rassure: je n’étais pas si mauvaise que ça, c’est juste un état normal de parents qui s’occupe de ses enfants!

  • Et moi, qui retrouve le plaisir de me préparer pour aller au boulot, qui me sent une pêche d’enfer (expression des années 80-90, pardonnez mon grand âge…), qui apprécie de parler et parler encore avec les clients et les collègues, et moi, qui ai failli sauter de joie à la remise de mon chèque (le 1er depuis 4 ans, ça fait comme le tout 1er salaire que l’on reçoit: “Tout ça, c’est pour moi?”)
Donc bilan?

Super positif pour ma part, une fois passé les 2 premières semaines de grosse culpabilité (“J’abandonne mes petiiiiiiiiits!”) et angoisse notamment liée au centre de loisirs (“Et si ils restent tout seul dans un coin ? Et si personne ne s’occupe d’eux?”). Je me sens plus énergique, plus femme, plus belle, j’ai envie de m’occuper de moi, comme si, le fait de reprendre le travail, tourner la page d’une histoire, celle où j’ai consacré toute mon énergie et tout mon temps aux autres : mes enfants et l’Homme. La reprise du travail correspond à une nouvelle période, où je vais m’occuper un peu plus de moi.

Pour l’Homme, je crois que la mise en place est un peu plus lourde à gérer qu’il ne le croyait… Bien sur, il ne le dira pas, car il veut me préserver et ne pas me gâcher mon plaisir… Oui, l’Homme est merveilleux, et c’est le mien! Merci à lui de s’investir et de gérer tout cela 🙂

Pour les enfants, je crois que m’avoir un peu moins sur le dos, leur fait du bien, et surtout, je suis certaine que passer plus de temps avec papa est un grand bonheur et un grand bienfait pour toute la famille. Certes, ils sont un peu plus fatigués, mais moins que ce à quoi je m’attendais et surtout, jusqu’à présent, il semble heureux de cette nouvelle organisation.

Alors, oui, j’ai adoré être maman à la maison, j’ai profité de ce temps avec mes loulous et j’ai le sentiment apaisant de leur avoir donné de bonnes bases stables pour la suite. Et oui, je suis aujourd’hui ravie d’avoir repris le chemin du travail “salarié”, de lâcher un peu la bride de la famille et de me consacrer un peu plus à moi. Cela s’est fait dans la douceur, parce que je n’ai pas eu de pression à retrouver “au plus vite” un travail et parce que j’ai le soutien et l’appui de l’Homme.

Alors, pour toutes celles et ceux qui se posent encore la question, ou qui sont sur le point de , sachez que malgré les craintes qui étaient nombreuses et l’appréhension, lié à l’inconnu, reprendre le travail après plusieurs années d’absence, peut être super enthousiasmant 😉 Bon courage à tous!

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s