Journée de la femme pour ne pas oublier…

Malala

Demain journée de la femme. Et comme chaque année, ma première impression à l’évocation de ce jour: est-ce bien utile? Et aussi, n’est-ce pas finalement réducteur pour les femmes que d’avoir une journée qui leur est consacré? Comme une minorité qu’il faudrait rendre plus visible… et pour finir, à quoi cela sert-il vraiment? Je me suis donc replongé dans l’historique, les origines de cette journée, et bien sur sa raison d’être, sa “naissance” impose quelque part le respect (pour ceux que cela intéresse, c’est ici).

Maintenant, moi, dans ma vie de maman débordée, dans ma vie de femme de quarante ans, qu’est-ce que cela m’apporte? Est-ce que cela change quelque chose? En y réfléchissant un peu plus, j’ai compris que c’était ce qu’on en avait fait qui me gêne un peu, plutôt que la célébration d’une journée pour les femmes. Je m’explique: quand j’entends parler de cette journée chaque année, les 1ères images qui me viennent à l’esprit, c’est le souvenir de recevoir une rose à la sortie du métro, ou d’avoir 30% de réduction sur les épilations du maillot! C’est tout ce truc commercial qu’il y a autour, qui fait que cette journée, naît de revendications courageuses et égalitaires ne m’inspire pas un sentiment de fierté et encore moins d’appartenance. Je ne me reconnais pas dans cette célébration.

Alors, si la journée de la femme doit servir à quelque chose, j’aurais envie que ce soit à ne pas oublier, plutôt qu’à célébrer. Ne pas oublier, que ma vie de femme en France est plutôt proche du rêve par rapport à la condition de la femme que dans de nombreux pays. Ne pas oublier que malgré tout, en France, une femme gagne en moyenne 25% de moins qu’un homme. Ne pas oublier que des femmes sont vendues comme n’importe quelle marchandise sur des marchés pour devenir esclaves sexuelles. Ne pas oublier que sur 192 chefs d’état ou de gouvernement, seules 23 sont des femmes (rapport de 2010). Ne pas oublier que sur les 16% de personnes analphabètes dans le monde, 2/3 sont des femmes. Ne pas oublier qu’en France, une femme meurt tous les 2,5 jours sous les coups de son compagnon. Ne pas oublier le courage de Malala, prix Nobel de la paix, qui tient tête aux intégristes du haut de ses 17 ans et tutoie les “maitres du monde” sans rougir. Respect immense.

Alors pitié, demain, pas de rose, pas de “Feeeeeeeeeeemmmmmmmmes je vous aiiiiiiiiime” à la radio…

Juste ne pas oublier… et continuer à ne pas accepter les inégalités. Par respect pour elles et pour nous.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s