Recette du presque Nasi Goreng

photo (7)

Aujourd’hui (enfin hier ET aujourd’hui) j’ai préparé un plat au parfum d’enfance pour moi: le nasi goreng (prononcez Nassigoreigne), plat traditionnel d’Indonésie.

Non pas que j’ai de quelconques racines indonésiennes, ni que j’y ai passé une partie de ma vie, je n’y suis jamais allée!

Mais, ce plat m’évoque ma mamie Jacqueline, personnage haut en couleurs, qui en avait fait un de ses classiques depuis que son mari (mon grand-père donc) étant revenu de la guerre d’Indochine, lui avait décrit ce plat typique comme un merveilleux souvenir, et que ma grand-mère, restauratrice, hôtelière et passionnée de gastronomie s’était empressée de recréer pour le plus grand plaisir de mon grand-père bien sur, mais aussi de ses clients puisque des années après, je me souviens qu’il trônait encore régulièrement sur les tables de son restaurant. Voilà pour l’anecdote familiale.

C’est donc pétrit de ses souvenirs que j’ai réalisé mon nasi goreng en commençant donc hier à faire mes préparations. Ce n’est ni long, ni compliqué à faire, mais je trouve que le riz cuit la veille est meilleur pour ce plat. Traditionnellement, en Indonésie, c’est un plat que l’on fait avec les restes de riz cuit.

Alors coté ingrédient pour 4 personnes, il vous faut:

– 3 escalopes de porc ou de poulet.

– 250g de riz

– 2 carottes

– 2 œufs

– 6 champignons noirs réhydratés

– 2 échalotes

– 1 gousse d’ail

– 6  c à soupe de sauce soja

– Huile, sel, poivre

photo (6)

1- Faites revenir vos échalotes et l’ail émincés, dans une grande sauteuse ou un wok jusqu’à ce qu’ils soient dorés.

2- Ajoutez les carottes émincées et laissez cuire une dizaine de minutes à feu doux, en ajoutant 1/2 verre d’eau.

3- Ajoutez la viande coupée en petits morceaux, 2 c. à s. de sauce soja, un tout petit peu de sel et du poivre.

4- Lorsque tout est cuit, ajoutez le riz préalablement cuit, les champignons noirs émincés et 4 c à s de sauce soja.

5- Laissez cuire à feu doux et préparez une omelette avec les 2 œufs, que vous découperez ensuite en fines lanières.

6- Ajoutez votre omelette, mélangez et c’est prêt!

IMG_3045

Notez que la recette de base se fait avec un peu de piment (à éviter avec les petiots!) et avec des crevettes cuites coupées en petits morceaux et ajoutées en même temps que l’omelette (une certaine personne de ma famille ayant une phobie des crevettes, j’ai préféré éviter le drame en les supprimant tout bonnement).

Alors, verdict de l’assemblée: l’homme a adoré et a apprécié qu’il n’y ait pas de crevette (« Mais non, chéri, j’ai pas dit que c’était toi! »), la princesse n’a pas aimé mais a mangé la moitié quand même (!) et le chevalier a adoré. Quand à moi, j’ai retrouvé le gout du nasi goreng de ma grand-mère, donc… pari plus que réussi 🙂

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s